Conditions d’admissibilité

Mise à jour de la politique : le 18 novembre 2017 (Conseil d’administration de la SCTR)

Vous trouverez ci-dessous les conditions d’admissibilité que les candidats doivent remplir pour se présenter à l’examen national de certification du Conseil canadien des soins respiratoires (CCSR) pour l’obtention du titre professionnel thérapeute respiratoire autorisé (t.r.a.) de la Société canadienne des thérapeutes respiratoires :

1. Critères d’admissibilité

Les personnes ayant récemment obtenu un diplôme d’un programme de formation accrédité par le Conseil d’agrément des programmes de formation en thérapie respiratoire (CoAFTR) qui résident dans une zone non réglementée1 sont automatiquement admissibles au premier essai de l’examen national d’entrée en pratique du CCSR.

L’admissibilité des candidats qui échouent à leur premier essai et qui résident dans une zone non réglementée doit faire l’objet d’une vérification par la SCTR en vue d’un essai ultérieur.

L’admissibilité de tout autre candidat résidant dans une zone non réglementée qui souhaite passer l’examen national de certification du CCSR doit faire l’objet d’une vérification par la SCTR avant de passer l’examen en question.

a) Les candidats ayant terminé leur formation dans un établissement canadien doivent :

i. Avoir réussi le programme de formation en thérapie respiratoire accrédité par le CoAFTR.
ii. Être un membre en règle de la SCTR (soit un Étudiant ou un Membre associé, le cas échéant). Vous trouverez une demande d’adhésion dans la section Adhésion du site Web de la SCTR.
iii. Remplir la demande d’examen et s’acquitter des frais exigés par le CCSR.

NOTA : pour les personnes souhaitant exercer dans des zones réglementées canadiennes — Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve/Labrador. (une liste mise à jour des zones canadiennes réglementées est disponible à https://www.nartrb.ca/)

Les personnes qui résident ou prévoient exercer leur profession dans les zones où la profession est réglementée doivent contacter l’organisme de réglementation adéquat pour prendre connaissance des exigences particulières en matière de travail dans cette province. Leurs coordonnées sont indiquées sur le site Web de la SCTR.

b) Les candidats ayant terminé leur formation en thérapie respiratoire aux États-Unis doivent :

i. Fournir la preuve d’avoir obtenu le titre professionnel provenant suite à l’examen du National Board for Respiratory Care (NBRC) – Le Conseil national des soins respiratoires américain.
ii. Prévoir exercer dans une zone non réglementée (Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Yukon, Territoires du Nord-Ouest ou Nunavut).
iii. Être, au moment de passer l’examen, un membre de la SCTR. Un candidat au titre de thérapeute respiratoire (NBRC) peut se joindre à la SCTR en tant que « Membre associé ». Vous trouverez le formulaire de demande d’adhésion dans la section Adhésion du site Web de la SCTR. 

c) Les candidats qui ne sont pas diplômés à l’issue d’un programme en thérapie respiratoire canadien ou américain sont considérés comme ayant une formation à l’étranger.

La SCTR n’a pas de processus en place pour procéder à l’évaluation des compétences et/ou l’équivalence des formations.  Les professionnels de la santé formés à l’étranger qui souhaitent travailler au Canada en tant que thérapeutes respiratoires ne sont pas admissibles à l’examen national de certification du Conseil canadien des soins respiratoires (CCSR) aux fins d’obtention du titre professionnel de thérapeute respiratoire (t.r.a.) de la Société canadienne des thérapeutes respiratoires.

2. Processus de demande

a) La demande pour devenir membre de la SCTR doit être reçue au bureau de la SCTR situé à 201-2460 chemin Lancaster, Ottawa, ON K1B 4S5 avant toute échéance rendue publique qui est associée à la demande effectuée auprès du Conseil canadien des soins respiratoires (CCSR). Vous trouverez le formulaire de demande d’adhésion dans la section Adhésion du site Web de la SCTR

b) Une demande concernant l’examen d’entrée en pratique en thérapie respiratoire doit être soumise au CCSR. Les demandes doivent être reçues dans les délais publiés. Veuillez consulter le manuel d’information du CCSR pour y trouver tous les détails, les frais et les échéanciers (disponible à http://www.cbrc.ca/english/index.html).

 3. Échéanciers

 a) Les candidats doivent passer leur premier examen d’entrée en pratique en thérapie respiratoire du CCSR dans les dix-huit (18) mois suivant l’obtention de leur diplômede formation en thérapie respiratoire accrédité par le CoAFTR.

b) Les candidats qui échouent à leur premier examen ne seront plus considérés comme des « Étudiants membres » de la SCTR au moment du renouvellement de leur adhésion (le 31 mars). Leur statut passera alors à celui de « Membre associé » et ils devront s’acquitter des frais exigés par cette catégorie.

c) Les candidats peuvent essayer trois (3) fois de passer leur examen écrit. Ils doivent réussir leur examen d’entrée en pratique en thérapie respiratoire du CCSR dans les trois (3) ans suivant l’obtention de leur diplômeen thérapie respiratoire accrédité par le CoAFTR.

d) Les candidats qui ne réussissent pas l’examen de certification national du CCSR dans les trois (3) ans, ou qui ne réussissent pas leur examen après trois (3) tentatives ne pourront plus passer leur examen écrit. Pour être admissible à l’examen d’entrée en pratique en thérapie respiratoire du CCSR après trois (3) tentatives échouées, un candidat doit compléter à nouveau un programme de formation en thérapie respiratoire accrédité par le CoAFTR. Une fois cette formation réussie, la personne peut tenter trois (3) fois de passer l’examen d’entrée en pratique en thérapie respiratoire. Cet examen devra être passé dans les trois (3) ans suivant le processus de remise du deuxième diplôme décrit ci-dessus.

4. Exceptions

Une personne qui ne répond pas aux critères ci-dessus peut acheminer une demande spéciale au Conseil d’administration de la SCTR afin de compléter  l’examen d’entrée en pratique en thérapie respiratoire du CCSR.

 

1 Une zone non réglementée ne dispose pas d’organisme de règlementation ayant reçu l’autorité législative d’autoriser des personnes à pratiquer la thérapie respiratoire.