Référentiel national des compétences (RNC) 2016

Le Référentiel national des compétences (RNC) 2016 comprend deux parties, soit la première et deuxième parties qui ont été approuvées par le Conseil d'administration de chaque organisme de réglementation provincial, le Conseil d'administration de la SCTR et le Conseil d'administration de l'Alliance nationale des organismes de réglementation de la thérapie respiratoire (ANORTR).

Le Première partie du RNC 2016 décrit les normes nationales des compétences requises pour l'entrée en pratique auxquelles il faut donc satisfaire pour obtenir le titre professionnel et le permis de pratique. La Première partie du RNC 2016 comprend aussi les normes d’évaluation à des fins d’agrément. La deuxième partie du RNC 2016 énonce des lignes directrices encadrant le cheminement professionnel des thérapeutes respiratoires.

Veuillez noter que les énoncés de « clarification » formulés dans le RNC 2016 fournissent des éclaircissements et présentent des exemples des situations visées par les critères de compétence. Veuillez également noter que les « clarifications » ne couvrent pas TOUS les éléments de compétence à satisfaire. En fait, les « clarifications » fournissent des précisions sur les formulations employées dans les énoncés de compétences et les critères de rendement qui y sont attachés, de même que sur le contexte dans lequel les compétences sont exercées. En raison de divergences entre les champs de pratique reconnus dans les différents territoires, dans le cas de certaines compétences (p. ex. : C5, C10), la « clarification » définit les compétences que peut exercer le thérapeute respiratoire dans un territoire, alors que dans d'autres territoires, le thérapeute respiratoire n'est autorisé qu'à assister les membres de l'équipe de soins de santé dans l'exercice de certaines compétences.